Si vos plantes jaunissent au printemps alors c'est que vous...

  • Printemps
  • 02 Mai 2019
  • Aucun commentaire

Vous avez vos légumes ou vos fleurs annuelles à peine repiqués qui jaunissent et arrêtent de pousser au printemps ?
Je vous dis pourquoi dans un instant, mais avant je voudrais vous présenter cette technique.

 

La Technique n°2 pour éviter de désherber ?

  • Cette technique permet aussi de mieux gérer l'eau au jardin.
     
  • On peut même dire que c'est une "climatisation nourricière"...


C'est de paillage que je vous parle bien sûr.
Seulement voilà !

Chez certains jardiniers qui décident d'enfouir le paillage de l'hiver avant les premières plantations
ou chez ceux qui mettent du bois broyé en paillage au printemps,
les plantes de printemps se mettent à jaunir.
Elles ne poussent plus, comme bloquées, c'est surtout vrai pour les annuelles qui s'installent juste dans votre sol.

Est-ce que le paillage en est responsable?
Non, mais peut être votre façon de le gérer.


C'est probablement de "Faim d'Azote" dont il s'agit.


Pourquoi cette "faim d'azote" avec certains paillages au printemps?


Pour faire simple (et très imagé), l'azote est un composant indispensable de la nourriture des plantes.
Mais c'est aussi un élément indispensable pour la décomposition des résidus végétaux très carbonés.
L'idéal dans un sol c'est un bon équilibre entre carbone et azote.
(comme au composteur d'ailleurs)

Comme la nature cherche toujours l'équilibre, si on met (avec un paillage trop carboné) beaucoup de carbone d'un seul coup,
la nature (grâce à toute la vie du sol) va chercher EN PRIORITE à corriger cet excès de carbone,
et va consommer l'azote dont elle dispose pour décomposer les éléments carbonés.

C'est encore pire si on enfouis dans la terre le paillagede l'hiver!
Du coup cet azote n'est plus disponible pour les plantes qui on "faim" et poussent mal, voir jaunissent...


La nature à travers cet équilibre cherche à sauvegarder l'avenir du sol et des plantes qui vont y pousser
(et pas à tirer un profit à court terme et priorisant la pousse des plantes).


C'est simplement une question de concurrence et de durabilité.


La nature préfère utiliser l'azote pour corriger un déséquilibre et assurer ses arrières avec une stabilité dans le temps de son capital sol.
Pour que les plantes continuent à s'y plaire.
 

Le contraire serait utiliser l'azote pour les plantes et accepter de prioriser les bénéfices à travers des fleurs ou des légumes.
Mais de délaisser le capital sol qui à terme empêchera les futures plantes de produire fleurs et légumes.

La faim d'azote est finalement une belle leçon d'économie que la nature donne aux hommes...


OK donc paillage toujours en surface, et au printemps on évite d'ajouter des paillages trop carbonés,
ça tombe bien on peux mettre les première tontes à la place.
Vous pouvez quand même utiliser des paillages très carbonés, mais de préférence à l'automne pour le potager, ou alors pour protéger des vivaces déjà bien installées.

 

Comment bien gérer le paillage pour ne pas avoir de faim d'azote, mais éviter quand même les mauvaises herbes de concurrencer vos légumes ?

Je vous l'explique en direct ce mardi à 20h !
N'oubliez pas de vous inscrire vite, le nombre de places est limité...

Yann Loppion
Créateur de Jardiniers Heureux   

     

PS:
Attention ! Le nombre de place est limité, alors premier arrivé, premier servi !
Et tant pis pour les retardataires...

>>>Je réserve ma place